dimanche 25 octobre 2015

Mardi 11 septembre 2007 : Carrefour de la croix de Pompadour – Chauzeix.

Un an plus tard.
Au départ de Saint-Fargeau, dans l’Yonne, en Bourgogne, où nous habitons désormais,  nous sommes parvenus la veille à Lacelle. Nous avons dormi au petit camping municipal au bord d’un étang.

A 9h15, je m’éloigne du carrefour de la croix de Pompadour sur une petite route qui rejoint le hameau de Magnaval puis l’étang de Saint-Hilaire. Alternance de soleil et de nuages.
L’itinéraire est par deux fois modifié par rapport au tracé figurant sur la carte. Le GR 46 et le GR 440 se poursuivent sur route jusqu’au carrefour de l’Arbre du Mas puis sur un chemin vers le puy des Jarousses (660 m). Ils circulent en forêt à une altitude voisinant les 600 mètres jusqu’au lieu-dit la Goutte.
Parallèlement au lac des Bariousses, l’itinéraire se poursuit vers Treignac. Viviane et Oscar arrivent à ma rencontre vers midi.
Nous mangeons dans le fourgon aux abords d’un cimetière. 
Après une sieste, nous traversons la ville en voiture sans nous arrêter, pour l’avoir déjà visitée lorsque nous habitions en Corrèze. Viviane me laisse à 14h15, à la sortie en haut de la ville et de ses toits d’ardoise. Ciel bleu et vent, troupeaux de limousines dans les prés.
Le sentier traverse les fermes de Chaumeil et entre en forêt. L’itinéraire est également celui du GR de pays des Monédières. Il se dirige vers le massif des Monédières dont on aperçoit les sommets environnants : le puy de la Monédière qui culmine à 919 m, et plus loin le Suc au May (908 m).
Partie méridionale de la Montagne limousine, le massif des Monédières s’étend de la vallée de la Vézère au nord à celle de la Corrèze au sud. Fougères, myrtilles et bruyères prospèrent sur les landes pentues tandis que de nombreux prés sont encore consacrés à l’élevage.
Après des landes humides, à hauteur d’un marigot dans la forêt, le sentier délaisse un chemin qui mène à la pierre des Druides. Il se poursuit vers l’étang du Peuch.
  

A hauteur d’une ferme isolée, je m’arrête pour manger une pomme au bord sur la berge. J’observe un pêcheur posté dans l’eau jusqu’à mi-cuisse.

  
Après le carrefour de la croix de Brousses, les GR arpentent le flanc sud-ouest du puy de la Monédière jusqu’à 706 m d’altitude, parmi les hêtres, les châtaigniers ou les conifères, avant de descendre dans un vallon humide, la Ribière de Feugeas, entre puy de la Monédière et Suc au May. Je traverse le ruisseau sur une passerelle et je gagne une route qui se dirige vers Chauzeix. A l’entrée du village, là où débouche le sentier, je retrouve Viviane et Oscar à 17h40.

Nous allons nous installer dans un camping municipal à Saint-Augustin. Nous sommes seuls au bord d’un stade en compagnie de quelques lièvres (et d’un faisan demain matin)…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire